Ma pensée du jour pour vous

J’ai maintes fois douté, cru que je n’y arriverais pas. Je me suis insultée intérieurement, jugée, blessée, tout ça parce que quelque part en moi, des pensées venaient ébranler ce que je voulais  mettre en place.

Après avoir pris une claque monumentale il y a 4 ans, je me suis effondrée sur moi-même. Tout ce que j’avais créé en moi pour survivre avait volé en éclat. Le burn-out pointait le bout de son nez. J’aime cette phrase qui dit que : « du chaos, jaillit la lumière ». J’ai alors monté chaque marche à mon aise pour me reconstruire, petit à petit en me faisant aider, j’ai gravi ma propre montagne pour arriver à ce que je suis aujourd’hui.

Voilà un an, j’ai dû faire un choix de vie important, je n’avais plus de travail, ni de revenus, je me suis donc dis : « Go ma fille, c’est le moment, lance-toi comme indépendante ». Cela n’a pas été simple, je n’ai pas toujours mangé à ma faim, ni pu payer mes factures à temps. Seulement je faisais ce que j’aimais, et mes clients me le rendaient bien. Leur sourires, leurs larmes parce qu’ils se reconnectaient à eux-mêmes, me donnaient la force de continuer à croire en mon travail, à croire en moi et surtout à continuer à faire de mon mieux pour réaliser mon rêve professionnel.

Tout a un prix, choisir c’est renoncer. Investir en soi est continuel, toute notre vie sera parcourue de découvertes sur nous-même et sous toutes ses formes.

J’ai choisi un métier de transmission parce que moi aussi j’ai été un jour timide, mal dans ma peau, jugeant, etc….mais devenir ma priorité à été une révélation. J’ai dis stop aux croyances collectives judéo-chrétiennes qui, depuis toute petite, me disaient de d’abord penser à l’autre, de tendre ma joue droite après la gauche. Stop à ces mensonges qui nous écartent de nous-mêmes. Comment puis-je respecter authentiquement l’autre si je suis incapable de le faire pour moi ? Comment apprendre à écrire à quelqu’un si je ne sais pas écrire moi-même?

Etant de 2 cultures différentes (Chrétienne et Musulmane) par naissance, je me suis battue pour évacuer ce qui ne m’appartenait pas, ce qui ne résonnait pas en moi. Ce chemin à été un parcours du combattant, des épreuves douloureuses à n’en plus finir. Et oui, j’ai voulu maintes fois baisser les bras, passer de l’autre côté du miroir pour retrouver mes parents. Et puis un jour le voile s’est levé, j’ai vu ce que la vie avait comme cadeau à nous offrir chaque jour, pour celui qui peut voir.

J’ai encore beaucoup de chemin à parcourir, à faire baisser mes masques, à développer plus d’humilité, à améliorer ma tolérance envers chaque être humain. Nous avons tous du chemin à faire pour grandir, aujourd’hui l’important n’est plus le but, mais le chemin, aussi douloureux puisse-t-il être à certains moments (ce que j’appelle des « traversées »).

Ma pensée pour vous c’est : n’abandonnez jamais, continuez d’avancer et respirez la vie. Traversez vos déserts et dites-vous simplement « c’est ok, ça va passer, je traverse ».

Petite anecdote :

2016 est l’année de création. J’ai décidé suite à mes conférences de 2015 et de leur succès, de créer un séminaire sur la confiance en soi. Je vous l’ai dit, j’aime transmettre, j’aime apprendre pour rendre. Pensez-vous que je n’ai pas douté? J’avais peur de ne pas avoir d’inscrits, Je me disais « et si les gens n’avaient pas confiance en moi? ». Après avoir crée la publication, j’ai remis cela entre les mains de l’Univers. J’ai lâché prise et fait confiance. Résultat 7 inscriptions.

Je ne le dirai jamais assez : « La vie est un challenge, la perception dépend de vous! »

Passez une excellent journée mes amis.

Yasmine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *