“Du refus naît la souffrance”

J’espère que tu as apprécié la première newsletter. Cette semaine je vais te parler de la façon dont nous créons, nous-même notre souffrance et comment apprendre à lâcher le contrôle.

Toujours dans cette recherche de se sentir plus au contact du bonheur, on me demande souvent : comment fais-tu pour garder le sourire ? N’as-tu pas envie de t’énerver lorsque tu vis certaines choses ?

Avant oui, j’entrais très facilement dans la réaction, mais plus maintenant ! En fait, j’ai compris que refuser d’accepter ce qui est, fait naître la souffrance et qu’à force de tout vouloir contrôler on finit par se perdre.

J’ai compris que la liberté de mon esprit passe par l’acceptation de ce qui se met sur ma route, ça passe par la compréhension que chacun avance à son propre rythme et que la seule chose qui compte est de cultiver sa paix intérieure. Alors, plutôt que d’aller chercher le pourquoi du comment, je reste avec moi et ce que je ressens. 

Plutôt que de vouloir convaincre l’autre de quoi que ce soit, je reste concentrée sur ce que je vis donc sur ce que je ressens.

Mais alors, comment est-ce que je peux retrouver ou cultiver ma paix intérieure ? 

Comment est-ce que je peux me sentir tranquille intérieurement ?

Petite parenthèse, le mot “comment” est une clé de notre conscience. Notre cerveau est fait pour trouver des solutions. Posez-vous une question en commençant par ce mot et vous verrez que la solution va se présenter à vous naturellement. Je referme la parenthèse.

Reprenons, grâce à ce genre de questionnement, j’ai appris à ne plus chercher un coupable aux souffrances que je pouvais vivre. J’ai pris mes responsabilités. Si je ne suis pas heureuse ce n’est la faute de personne. Si je vis un conflit, je cherche qu’elle en est ma part ?

De cette façon, nous découvrons très vite qu’il n’y a rien à contrôler, rien à vouloir pour l’autre, il y a seulement à être à son écoute, à l’écoute de ce qui se passe en soi pour entretenir sa propre paix.

Se libérer de tout vouloir contrôler est une des clés pour être heureux. L’acceptation de ce qui est, le “bon” comme le “mauvais”, accueillir ce qui se présente à nous, car rappelons-nous que “du refus naît la souffrance”. 

Si je te dis “demain il pleut !”, peux-tu y faire quelque chose ? Non ! 

C’est cela accueillir, demain il pleut et c’est ok comme ça. Si je me mets à refuser, à râler parce que ça change tous mes plans, plans que j’avais organisés en me croyant grand contrôleur de la météo parce que je crois tout contrôler c’est là que je me crée ma propre souffrance. Nous sommes responsables à 100% de la façon dont nous gérons les choses qui nous arrivent !

Un exemple, lorsque tu es en colère contre quelqu’un, si tu t’observes avec authenticité, la plupart du temps c’est uniquement contre toi-même que tu es en colère. Certainement parce que tu ne t’es pas respecté, ou que tu n’as pas mis tes limites ou dis vraiment ce que tu pensais. En résumé, si tu apprends à communiquer, à nommer les choses, à accueillir ce qui se présente à toi au lieu de vouloir contrôler ce qui se passe dans ta vie, tu vas très vite voir qu’une paix intérieure s’installe doucement. Petit à petit, tu pourras regarder le monde avec d’autres yeux et faire en sorte que les événements de la vie ne viennent plus te perturber. Tu pourras observer que de plus en plus tu gères tes émotions car, tu te sens responsable de toi-même et que le pouvoir de te rendre heureux est à nouveau entre tes mains. Tu verras c’est magique et ça n’empêche pas de vivre les émotions qui se présentent, ça fait simplement passer les choses difficiles avec beaucoup plus de légerté.

Alors la prochaine fois que quelque chose ne se passe pas comme tu l’avais prévu, respire un grand coup, regarde ça autrement et dis toi ceci : c’est ok, les choses ont changé voyons ce que ça peut donner. 

Tu verras que plus tu vas t’exercer à accueillir ce qui est et plus la paix en toi va s’installer. Et si quelque chose te contrarie, respire un grand coup,  demande-toi ce que tout ça peut t’apprendre ? tu verras, très vite la vie prendra un cours beaucoup plus doux.

J’espère sincèrement que cette newsletter à pû t’apporter de quoi mieux te diriger vers ta paix intérieure.

Je te donne rendez-vous lundi prochain pour le prochain sujet. En attendant, si tu as envie de cultiver ta joie de vivre pour te rapprocher d’une vie heureuse et pleine de sens, retrouve-moi sur :

Instagram : @yasmine_bassalah  

Facebook : Yasmine Bassalah

Grâce aux réseaux je peux facilement échanger avec toi alors n’hésite pas à me partager ce que tu vis ou si tu as des questions, je serai là pour y répondre. D’ici-là prend bien soin de toi !

A la semaine prochaine 🙂

Yasmine Bassalah

(Visited 2 times, 1 visits today)